Guérison avec les Archanges (la série sacrée)

Publié le 12 Août 2016

Guérison avec les Archanges (la série sacrée)

5ème partie
(Archange Zadkiel)

« La lumière de l’amour coule dans tout ce qui voudrait s’en aller.
Le chaos crée du nouveau, bientôt celui qui le veut, le comprendr
a. »

Je vous salue, chers Lumières qui, incarnées dans votre corps physique, marchez sur la Terre afin d’explorer le miracle de Dieu, le miracle JE SUIS.

Je SUIS l’Archange Zadkiel !

Nous observons attentivement chacun de vos pas de guérison et nous fêtons le rayonnement de vos étincelles divines qui brillent chaque jour davantage en cette période particulière sur la Terre.

Vous tous qui lisez ces lignes, vous êtes allés loin dans votre cheminement, vous avez eu de très nombreuses vies sur cette magnifique planète. Et maintenant, en cette époque où la vibration du monde physique augmente comme jamais auparavant, vous êtes incarnés pour une raison particulière.

Vous êtes prêts à couper les anciens liens karmiques, à les abandonner et à redevenir Un avec votre véritable Soi qui demeure éternellement dans le Cœur de l’UN, de celui/celle que vous appelez Dieu.

Moi, Archange Zadkiel, je suis venu aujourd’hui vous transmettre la partie 5 de la série de guérison afin de vous aider à couper les liens qui se sont créés en raison des structures énergétiques karmiques.

Laissez-moi vous donner quelques informations au sujet du karma, cette force qui depuis des millénaires vous a poussés d’incarnation en incarnation. Qui vous a apparemment tenus prisonniers au sein du monde physique et de la conscience dualiste qui peut y être vécue comme une réalité pratiquement insurmontable.

Sachez, chers amis, que le karma n’est pas un châtiment d’une instance supérieure qui vous juge, mais un outil de la dualité qui repose sur la loi de cause à effet et qui permet à l’âme de développer une meilleure et plus vaste compréhension concernant l’ÊTRE et la CRÉATION.

Vous connaissez tous la loi de cause à effet qui dit que tout ce que tu fais entraîne une réaction. Si tu donnes un coup vigoureux à un sac de sable accroché au plafond, alors il va d’abord s’écarter de toi et puis revenir vers toi. La loi du karma repose donc sur cette loi de cause à effet tout en n’étant cependant pas la même chose. Ici, il s’agit plutôt de l’expérience de toutes sortes de causes, de toutes les réactions suscitées dont l’âme n’est pas (encore) consciente.

Laissez-moi vous citer un exemple qui vous permettra de mieux comprendre comment le karma vous a servi d’outil d’apprentissage :

Lorsqu’une jeune âme s’incarne sur la Terre, elle ne connaît pas entièrement la dualité du bien et du mal. Elle ne comprend pas ce que souffrir veut dire car, jamais auparavant, elle n’a fait cette expérience. La matière est également nouvelle pour elle. Et, comme tout ce qui est nouveau, c’est la chose la plus passionnante qu’elle n’a jamais vue. Elle aimerait amasser autant de choses matérielles que possible et s’entourer de ces choses nouvelles et passionnantes. Elle aimerait en avoir plus que les autres, mais elle est incapable de penser aux autres, d’avoir de la compassion lorsqu’elle leur prend quelque chose et qu’elle leur nuit de ce fait, car elle ne connaît pas encore le sentiment que l’autre éprouve.

Ce n’est qu’après sa mort, lors de la rétrospective de sa vie, que l’âme voit ses torts par rapport à autrui. À ce stade, aucune âme n’apprécie ce qu’elle voit dans cette rétrospective et elle décide de développer la compassion nécessaire afin que plus jamais un autre n’ait à souffrir de son inconscience. Et alors commence le long chemin des incarnations.

Avec chaque nouvelle vie, en raison de ses expériences, l’âme développe plus de compassion mais elle fait également de nouvelles erreurs en raison de son ignorance, ou autrement dit, à cause de sa compassion non encore développée dans certaines situations nouvelles, ce qui crée de nouveau du karma. Le désir d’une plus grande compassion et de la pleine conscience du lien avec tout ce qui EST, dont chaque âme est jadis issue, la pousse à « faire face à son karma ».

Vous avez tous mangé de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, et le karma est votre maître, afin que vous puissiez réellement discerner ce que vous aviez choisi de discerner.

Cela était votre libre choix et ce n’est donc pas du tout un châtiment de Dieu.

C’est un cadeau de Dieu à toutes les Lumières qui ne voulaient plus seulement ÊTRE, mais qui avaient le désir de comprendre cet ÊTRE qu’elles sont.

C’est vous-mêmes qui décidez dans quelle mesure ce désir a été satisfait et, même si vous ne vous en souvenez pas – vous êtes vraiment ambitieux dans votre effort à saisir chaque facette de votre ÊTRE, à vivre ce qui vous manque encore pour comprendre pleinement qui vous ÊTES.

Sachez aussi que le karma ne se limite pas qu’aux événements négatifs de votre vie, car c’est une force impartiale qui vous guide à travers toutes vos incarnations. Une force dont l’origine est au-delà de la dualité du bien et du mal.

Vous êtes maintenant incarnés à une époque où, de plusieurs côtés, on vous a dit que le karma n’agit plus sous la même forme qu’il a eu les derniers millénaires. Je vous le confirme ici. En raison de l’élévation de la fréquence vibratoire de la matière, il est possible de s’acquitter du karma à des niveaux beaucoup plus subtils que jusqu’à présent. Et vous tous qui lisez ces lignes, vous le faites depuis longtemps déjà.

Cela ne signifie cependant pas que votre karma se dissout complètement au moment où vous le demandez, comme cela a été dit de manière erronée par certains. Laissez-moi vous expliquer comment fonctionne cette dissolution plus subtile des anciennes structures karmiques ou, pour être plus précis, comment elle a déjà fonctionné.

Concernant le karma, il s’agit donc de faire l’expérience de sentiments que l’âme n’a encore jamais expérimenté auparavant, afin de développer la compassion. Dans l’ancienne énergie, il n’était possible de faire l’expérience de ces sentiments que si un événement extérieur déclenchait ces sentiments.

Par exemple, s’il s’agissait de se sentir exclu, la personne devait être exclu par la société ou par un groupe afin de faire l’expérience de ces émotions. Dans la nouvelle énergie, on peut faire l’expérience de ces émotions sans un événement extérieur aussi violent.

Avez-vous remarqué que souvent, ces dernières années, de petits déclencheurs ont fait naître en vous des émotions qui semblaient presque irrationnels, tant elles étaient importantes et fortes ? Vous saviez que la force de ces émotions, qui s’emparaient pour ainsi dire de vous, ne concordait pas avec le minuscule et en vérité insignifiant déclencheur extérieur.

Vous saviez que vous aviez fait d’une mouche un éléphant proverbial et, malgré cela, vous vous sentiez dépassés par les émotions qui surgissaient en vous. Ceci, chers amis, était dans la plupart des cas un souvenir d’une expérience passée qui attendait d’être guérie en vous, ou bien c’était la libération d’un karma aux niveaux subtiles dont je viens de parler.

L’événement extérieur, le drame littéral ou le revers de fortune qui aurait été nécessaire auparavant pour vous permettre d’expérimenter ces sentiments, n’a donc pas eu lieu.

Oui, nous savons que les émotions que tant d’entre-vous vous ont vécues, les uns plus, les autres moins, pouvaient être très déconcertantes et même angoissantes, en fonction de l’arrière-plan karmique. Beaucoup d’entre-vous pensaient perdre la raison, mais vu d’une autre perspective, ces sentiments étaient une bénédiction, un cadeau qui vous libérait de revers de fortune karmiques. Même si tous les revers de fortune extérieurs n’ont pas été inévitables, le nombre et la violence ont été nettement amoindris. Jetez un regard en arrière, chers amis, et voyez laquelle de ces émotions vous a appris encore plus de compassion, et vous verrez ce que le karma est réellement.

Comprenez qu’une vielle âme se distingue toujours par la capacité à ressentir de la compassion, jamais par des capacités spirituelles ou par les connaissances.

Parmi ceux qui s’intéressent à la spiritualité ou qui ont beaucoup lu à ce sujet, tous ne sont pas automatiquement de vieilles âmes. Et tous ceux qui ne sont pas ouverts aux sujets spirituels, ne sont pas automatiquement des âmes jeunes. C’est uniquement la capacité de compassion, qui s’accompagne de la force de l’amour divin, qui caractérise une vieille âme pleine de sagesse.

Nous savons que ce message sera lu aussi par des personnes qui se sont seulement éveillées depuis peu sur le chemin spirituel et il me tient particulièrement à cœur, moi Archange Zadkiel, de transmettre ces mots ici. Car nous voyons trop souvent des personnes qui s’affligent parce qu’elles pensent s’être éveillées trop tard et qu’elles considèrent d’autres « beaucoup plus évolués » uniquement parce que celles-ci ont accumulé plus de connaissances dans le domaine spirituel et suivis plus de séminaires.

Sachez que cela ne dit rien de la maturité d’une âme – c’est uniquement la capacité à ressentir de la compassion qui témoigne de cette maturité. Les connaissances et les facultés que vous désirez tant, sont en vous, vous attendent de l’autre côté de votre chemin karmique. Elles ne doivent pas être apprises par la lecture ou dans des séminaires, il suffit de s’en ressouvenir.

En coupant consciemment les liens karmiques restants, ce processus de ressouvenance sera accéléré et jamais encore l’époque n’a été plus propice à le faire que MAINTENANT.

À travers la méditation soutenue par moi, j’aimerais vous accompagner là où les forces du karma individuel de votre incarnation actuelle ont commencé à agir – dans les rangs de la lignée de vos ancêtres.

Car, sachez que vous choisissez toujours la lignée des ancêtres dans laquelle vous vous incarnez en fonction de la résonance qu’elle a avec vos schémas karmiques.

Couper les influences de ces ancêtres va toujours de pair avec la libération des énergies karmiques avec lesquelles vous vous êtes incarnés dans un corps.

Vos peuples autochtones ont toujours su garder ce secret et ils étaient au courant de la force exercée sur l’être humain par ses ancêtres.

Déjà aux époques antérieures, la leçon karmique a pu être apprise et les effets du karma ont pu être atténués en « honorant les ancêtres »

Cette force venant de vos ancêtres peut également être utilisée pour vous soutenir et elle attend, ici et maintenant, pour vous aider sur votre chemin final à vous libérer des énergies karmiques restantes, afin que vous puissiez faire l’expérience définitive de qui tu es réellement.

Le chemin de la connaissance du bien et du mal peut s’achever pour ceux/celles parmi vous qui se sentent prêt(e)s. Si tu as lu ce message jusqu’ici, le désir intense d’amour dans ton cœur, alors sois certain, ceci vaut justement pour toi.

« La lumière des âmes brille d’un éclat nouveau
car le Créateur les appelle promptement à Lui
afin de fêter le fait qu’ils comprennent maintenant
ce qu’ils sont partis semer autrefois. »

Dans l’amour

Archange Zadkiel

Méditation

(traduite du MP3 (en allemand) issu de cette page)

Couche-toi confortablement et fais quelques respirations profondes et conscientes. Inspire par le nez, sens ta cage thoracique se dilater. Expire par la bouche légèrement ouverte et, lors de chaque expiration, détend consciemment ton corps.

Concentre-toi uniquement sur ta respiration et sur le fait que ton corps se détend de plus en plus.

Maintenant, appelle l’Archange Zadkiel avec les mots suivants :

« Cher Archange Zadkiel, s’il te plaît aide-moi… pendant ce voyage vers ma lignée d’ancêtres… aide-moi au moyen du rayon violet… à couper toutes les structures et tous les liens karmiques… et cela pour le plus grand bien de toutes les personnes concernées.
Cher Archange Zadkiel, je te remercie de tout cœur. »

Visualise maintenant que la pièce dans laquelle tu te trouves se remplit d’une magnifique lumière violette. Cela commence peut-être par un petit point lumineux dans un coin, point lumineux qui t’entoure et te remplit aussi de plus en plus.

Sens la force de l’Archange Zadkiel te toucher. Tu es maintenant dans cet ange merveilleux et il est en toi. Savoure l’amour qui émane de l’Archange Zadkiel.

L’énergie forme maintenant une spirale qui s’ouvre devant toi. Tu es aspiré dans cette spirale. Sens les mouvements circulaires pendant que tu es aspiré à travers cette spirale. Lentement au début, ensuite de plus en plus vite… Laisse faire, tout simplement.

À la fin de la spirale, tu vois un long couloir. Le couloir a une largeur d’environ 3 mètres et une longueur d’environ 50 mètres. Il est très simple, a un sol d’un blanc éclatant, des murs blancs et en tout 12 portes simples en bois.

Les 6 premières portes se trouvent l’une derrière l’autre sur ta gauche et puis les 6 autres portes se trouvent l’une derrière l’autre sur ta droite.

Au bout du couloir se trouve une grande pièce d’où rayonne une lumière violette.

Sens le calme de cet endroit et porte ton attention à ton corps, sens que tu te tiens au début de ce couloir.

Sens le sol lisse sous tes pieds, sens ta respiration, ton maintien… soudain tu sens un poids qui te tire légèrement vers le bas. Tu regardes en bas et tu vois que tu portes une ceinture avec 12 poids – 6 du côté gauche et 6 du côté droit. Tu portes en plus 2 poids fixés à un collier autour de ton cou.

N’aies pas peur car ces poids, tu les portes depuis ta naissance – seulement, tu n’en étais pas conscient. C’est l’énergie de cet endroit où tu te trouves, qui te permet de prendre conscience de ces anciens poids karmiques. Cette prise de conscience va te permettre de te libérer de ces poids ici et maintenant.

Commence à marcher le long de ce couloir jusqu’à la première porte sur ta gauche. Arrête-toi là, la porte s’ouvre et ta mère biologique sort dans le couloir et se place face à toi. Ressens-la, sens l’énergie qui émane d’elle. Elle représente ici tous tes ancêtres de la lignée de sa génération qui, du point de vue énergétique, t’influence encore toi et ta vie. Observe ce que tu ressens – que ressens-tu en ce moment ?

Enlève maintenant un des poids qui se trouve du côté gauche de ta ceinture.

Ta mère tient dans ses mains une coupe où brûle un feu violet. Inspire profondément et, lors de l’expiration, dépose le poids dans la coupe. Sens le soulagement en toi, alors que ce poids se consume en quelques secondes.

Maintenant remercie ta mère, incline-toi devant elle et devant sa génération, car elles ont créé le terrain où tu as pu faire tes expériences. Ta mère se place ensuite derrière toi, derrière ton épaule gauche, afin de te protéger et te soutenir sur ton chemin futur.

Va jusqu’à la porte suivante d’où sort maintenant la mère de ta mère, ta grand-mère.

Elle aussi tient dans ses mains une coupe où brûle un feu violet. Ressens son énergie et celle de sa génération qui t’influence encore. Observe ce que tu ressens.

Il n’est pas important d’avoir connu ta grand-mère – il n’est pas important de connaître ou de reconnaître son aspect. Elle peut se tenir devant toi en tant que personne ou en tant qu’être de lumière. Observe simplement ce que tu ressens. Enlève un autre poids de ta ceinture côté gauche. Inspire profondément et, lors de l’expiration, dépose ce poids dans la coupe avec le feu violet.

Ressens le soulagement que la disparition de ce fardeau provoque en toi. Incline-toi devant ta grand-mère et donc devant toute la lignée de sa génération, remercie-les. Ta grand-mère va également se placer derrière toi, derrière ta mère, afin de t’aider sur ton chemin futur.

Avance jusqu’à la 3ème porte. Là t’attends la mère biologique de ta grand-mère, ton arrière-grand-mère. Elle aussi tient dans ses mains une coupe avec le feu violet. Ressens ton arrière-grand-mère et sa génération – ressens ce qui t’influence encore de ce côté-là. Observe ce que tu ressens. Enlève un autre poids du côté gauche de ta ceinture et dépose-le lors d’une expiration profonde dans la coupe. Ressens le soulagement et remercie ton arrière-grand-mère. Incline-toi devant elle et devant toute sa génération. Elle aussi se placera derrière toi, derrière ta grand-mère, afin de t’aider sur ton chemin futur.

Avance jusqu’à la 4ème porte et répète le tout avec la mère de ton arrière-grand-mère, donc ton arrière-arrière-grand-mère (ta trisaïeule).

À la 5ème porte, répète la procédure avec ton arrière-arrière-arrière grand-mère. Et à la 6ème porte avec ton arrière-arrière-arrière-arrière-grand-mère.

Après cela, arrête-toi un instant et observe la sensation de ton côté gauche libéré de tous ces poids, ressens également la force de ta lignée des ancêtres féminins qui te soutien véritablement.

Maintenant continue ton chemin et va jusqu’à la première porte à ta droite. Elle s’ouvre et ton père biologique sort.

Répète le cycle entier avec ta lignée ancestrale masculine jusqu’à ce que tu te sois libéré également des poids du côté droit de ta ceinture et que la force concentrée de ta lignée des ancêtres masculins se trouve derrière toi, derrière ton épaule droite, pour t’aider et te soutenir.

Tu te trouves ensuite au bout du couloir devant une grande arcade.

Derrière toi ta lignée des ancêtres masculins et féminins, devant toi une grande salle et au centre de cette salle se trouve l’Archange Zadkiel.

Lui aussi tient dans ses mains une coupe où brûle la flamme violette.

Il te sourit et t’invite à passer l’arcade et à venir prés de lui.

En passant l’arcade, la lignée de tes ancêtres derrière toi se transforme en une pure lumière blanche. Tu sens que la force qui te soutient, augmente au fur et à mesure que tu avances vers l’Archange Zadkiel.

L’Archange Zadkiel montre du doigt le collier avec les deux poids autour de ton cou. Ils représentent le karma que tu as apporté dans cette incarnation et qui était en résonance avec ta lignée des ancêtres masculins aussi bien qu’avec la lignée de tes ancêtres féminins. Il te demande d’enlever le collier avec les deux poids et de les déposer dans la coupe.

Fais trois respirations profondes : lors de la première expiration, enlève le 1er poids et dépose-le dans la coupe ; lors de la deuxième expiration, enlève le 2ème poids et dépose-le dans la coupe ; lors de la 3ème expiration, enlève le collier auquel les poids étaient fixés et dépose-le également dans la coupe que tient l’Archange Zadkiel.

Ressens la légèreté qui s’installe maintenant. Ressens comme c’est merveilleux d’être libéré de ces influences karmiques. Tu deviens de plus en plus léger et tu commences littéralement à planer.

Au-dessus de toi, au plafond, s’ouvre à nouveau une spirale violette, comme celle à travers laquelle tu as voyagé jusqu’en ce lieu. Tu es doucement aspiré au centre de cette spirale. Laisse faire et continue à savourer ta légèreté, alors que tu commences à tourner de plus en plus vite.

Doucement, tu es ramené dans la pièce où repose ton corps.

Ressens ton corps. Tout comme ton corps, la pièce, est toujours rempli de la lumière violette de l’Archange Zadkiel. Savoure cela. Et lorsque tu es prêt(e) à revenir, remercie l’Archange Zadkiel pour son aide, bouge lentement ton corps et, à ton rythme, ouvre tes yeux.

Namaste

Indication concernant la méditation :

Il suffit de faire cette méditation 2 à 4 fois à un intervalle de 1 à 2 semaines. Après, elle peut évidemment être faite si vous le souhaitez ou si vous le jugez bon.

La méditation guidée (en allemand) peut être téléchargée sur le lien ci-dessous :

http://www.sternenkraft.at/channeln/channelings/ahnenreihe-ee-zadkiel/

Traduit de l’Allemand par Sophia (Belgique).

Le texte original se trouve en allemand sur : http://www.sternenkraft.at

Ce texte peut être reproduit, diffusé et utilisé en public à condition de : citer les auteurs tel qu’ils se sont définis eux-mêmes (http://www.sternenkraft.at). Le texte ne peut pas être retravaillé ou modifié. En cas de diffusion, les personnes qui lisent/écoutent ce texte doivent être informées des conditions de la licence de ce texte. Chacune de ces conditions peut être annulée après un accord écrit des auteurs/ayants droit.

© 2006-2016 - Terre Nouvelle : www.terrenouvelle.ca

Rédigé par Jean-Frédéric

Publié dans #Enseignements des Archanges

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article