Message de Saint Germain transmis par Sylvain Didelot

Publié le 4 Juillet 2017

Message de Saint Germain transmis par Sylvain Didelot

 

Channeling du 13 Juin 2017 (retranscris par Michèle Grebois)

Bonjour à tous, je suis St Germain.

Voilà bien longtemps que nous ne nous sommes pas parlé, pour moi cela fait toujours trop longtemps, trop longtemps dans l’espace, trop longtemps dans le temps.

Aujourd’hui l’énergie qui circule sur votre planète est si pleine du plein potentiel de ce que vous êtes que j’en suis moi-même émerveillé. Emerveillé dans la conscience, émerveillé dans la conscience profonde de voir l’être humain s’éveiller de lui-même, de voir l’être humain reprendre à nouveau conscience et confiance dans sa propre autocréation dans l’énergie puissante de la Divine présence I AM, de laisser descendre l’énergie en vous, de voir, à quel point, même vos centres d’énergie, vos chakras, sont en train de changer, d’évoluer. Votre système énergétique, le système énergétique au grand complet de votre corps est en train d’évoluer.

Je suis émerveillé de voir cela en si peu de temps. Dans ce moment où vous êtes arrivés à destination, vous êtes en train d’intégrer un nouveau corps. Alors bien sûr cela peut tirer, cela peu grincer. Intégrer un nouveau corps, c’est une expérience fabuleuse, parce que c’est le moment où vous pouvez dans ce corps enregistrer de nouveaux messages, et bien sûr effacer les messages qui ne vous servent plus.

Je vais permettre de faire cela, à l’écoute ou la lecture de ce que je dis. Je demande maintenant à ma douce flamme violette de consumer en vous, en ceux qui le désirent, les énergies et les informations qui ne vous servent pas. Libérons cette énergie, et consumons- la, dans un acte de fête, dans un acte de paix, dans un acte d’amour, que ces énergies retournent à la conscience complète et profonde de l’Univers.

Alors intégrer un nouveau corps, je disais est une expérience fabuleuse, mais intégrer une nouvelle conscience est sans doute une expérience encore plus fabuleuse, encore plus fabuleuse, parce que vous dépassez le corps. Parce que vous arrêtez de vous considérer comme ceci, comme cela, dans ce moule x ou y. Vous devenez un être conscient qu’il est, non pas plus, aujourd’hui, mais qu’il a toujours été cela. Vous considérez être ce Dieu tout puissant que vous n’avez cessez de prier.

C’est intéressant de voir une nouvelle espèce apparaître. C’est intéressant parce que cela permet la libération d’autorisation sur ce monde.

Nous vous avons évoqué, nous vous avons parlé il y a quelques temps, de la libération des énergies karmiques du passé, autrement dit nous allégeons vos énergies des vies antérieures auxquelles vous vous êtes accrochées. Nous avons parlé aussi avec vous de cet allègement de mémoire du corps, même de cette vie, nous allégeons encore cela. Nous travaillons à développer en vous la conscience Christique, donc à régulièrement vous offrir la vision de votre propre aspect lumineux.

Bien sûr vous aspirez tous à être en conscience des êtres Divins, divinisés allais-je dire, mais il ne s’agit pas ici d’utiliser un acte mental, ou un acte émotionnel, mais un acte spirituel évoqué par Marie, un acte d’union. C’est cela qui produit ce que vous appelez l’ascension aussi, c’est votre capacité à être dans cette énergie, sur les deux plans, sur les deux espaces, sur les deux territoires, reformez votre propre vaisseau Merkaba, reformez votre propre espace de voyage, intérieur et extérieur, plus facilement, pour accéder à de nouvelles mémoires, à une nouvelle énergie.

Alors encore une fois le corps se divinise, j’allais dire, tout seul, les informations qui entrent en lui sont en fait la réponse à vos questions. Vous avez déjà en vous beaucoup de réponse à ses questions. Mais comment y accéder ? Le pas numéro 1 est la paix. Déjà évoqué par Maître Shri Ban Dayan, déjà évoqué par Michael, déjà évoqué par Gabriel dans d’autres voix: le silence, l’espace entre les mots est souvent plus révélateur que les mots eux-mêmes.

Alors il s’agit d’apprendre le silence, apprendre le silence cela ne veut pas dire espérer que son mental cesse ce bavardage incessant qu’il a produit depuis des années, cela signifie se concentrer, pour ce mental, sur ce qui est, sur le bruit fin à l’extérieur ou sur le bruit intense à l’extérieur, sur une respiration qui soit peut-être lente et profonde, mais en tout cas ne pas s’attacher à ce que le mental fait défiler devant vous. Ne vous attachez pas à ces histoires, revenez toujours à la vision d’une bougie, à l’écoute d’un son, à l’écoute de votre respiration, au souffle du vent sur votre peau, revenez à cela, revenez à la conscience d’un autre sens, que celui finalement qui serait un septième et qu’on appellerait le mental, finalement ce mental vous l’écoutez plus que le restant des autres informations de votre corps, accordez plus d’espace au corps.

Dans la divinisation qui est effectuée actuellement, il se peut que certains couples soient perturbés, mélangés, dissociés, réassociés, peu importe, ne vous inquiétez pas, tout cela va se stabiliser.

C’est parce que vous traversez ce que je pourrais appeler un espace de solitude, un espace ou parfois vous accédez tellement à cette information qui dit : « je suis complet seul », que tout autre que vous, j’allais dire, ne sert plus, à rien. C’est une information temporaire et d’un autre côté vous vous en voulez de penser cela, c’est inutile. Beaucoup d’entre vous vont le vivre et c’est intéressant parce que c’est aussi un fil de connexion. En fait, vous êtes faits pour vivre seuls tous ensemble. C’est évidemment le sens de cette expérience un petit peu de la séparation aussi, que d’exprimer l’amour à l’extérieur, mais la notion de couple est en train d’évoluer elle aussi puisque vous n’êtes plus dans des couples dépendants. Vous revenez à une information qui est une information extraterrestre, Marie vous l’a dit toute à l’heure. Quelle est cette information extraterrestre du corps ? C’est que dans toutes les autres contrées, dans toutes les autres planètes les êtres se savent connectés les uns aux autres, les êtres peuvent se connecter à n’importe qui à n’importe quel moment. Alors vous connecter avec une seule personne cela va vous limiter, vous vous sentez limités. Attention ne confiez pas cela au mental qui voudrait connaître toutes les autres personnes. Ici n’est pas le jeu de la conscience, le jeu de la conscience c’est de sentir qu’il est uni à tous, pas à certains, pas à ceux que vous préférez, pas à ceux qui ont une belle tête ou plus, mais d’être connectés à tous. Après vous pourrez revenir à nouveau dans l’espace individuel. L’énergie, la fluctuance de l’énergie en vous vous invite à : connecter tout – revenir dans mon champ ; connecter tout – revenir dans mon champ ; connecter tout – revenir dans mon champ d’expérience, parce qu’on ne peut pas être connecté à tout en permanence dans un corps. On peut l’être dans d’autres corps que le corps physique, mais pas dans ce corps physique, il vit dans un monde duel, cette tension serait bien trop grande pour lui. Alors il demande à s’étendre, il demande à comprendre qu’il est le tout. Mais il ne le demande pas à travers le corps d’émotion, pas à travers le corps mental, il le demande à travers l’énergie spirituelle, à travers l’énergie et la lumière qui vous traversent, voilà ce qui vous est demandé de comprendre cette unité partout.

Alors ces nouvelles informations en vous, ces nouveaux pouvoirs, ces capacités qui vont vous traverser, bien sûr elles vont vous donner de plus en plus envie de changement. Bien sûr qu’elles vont vous donner l’ envie de changer de travail, bien sûr qu’elles vont vous laisser croire que vous pouvez être au service de l’Univers tout le temps, mais ce n’est pas le sujet non plus. Le sujet c’est d’être en amour avec soi, de d’abord reconnaître cet amour pour soi, de reconnaître cette énergie d’unité à l’intérieur de vous, parce que aller essayer de sauver votre frère ou votre sœur, pour le seul plaisir de satisfaire une énergie de recevoir peut-être d’eux une énergie, ce n’est pas le sens de l’amour, c’est le sens de l’égo cela, c’est le sens d’une perception très égotique. Donc n’allez pas vers les autres en vous disant ils vont m’apporter beaucoup, ce n’est pas vous qui pensez cela, c’est le personnage. Allez vers les autres en disant : « je vais leur apporter beaucoup », cette loi du don, le don peut être fait sous échange, ce n’est pas un problème pour nous cette notion d’argent, d’échange. Le problème pour votre corps, c’est quand vous continuerez, et si vous continuez, à toujours vous nourrir de la condescendance de l’autre, de son approbation, du fait qu’il soit d’accord avec vous, du fait qu’il vous admire, du fait qu’il soit conscient de votre capacité. Cela se fait naturellement cela, mais ce n’est pas quelque chose que l’on demande, c’est quelque chose que l’on attire. C’est quelque chose que l’on attire quand on rayonne, quand on rayonne ce qu’on est, quand on rayonne l’expérience, quand on résonne la nouvelle information : ah je veux, allez je veux que cela change.

Ce que je suis en train de dire c’est que bien sûr j’observe en vous ce désir de changement, ce désir d’aider votre prochain. Mais, j’allais presque dire, à quel prix ? Pourquoi ? Pourquoi ne voulez-vous pas illuminer ceux avec qui vous êtes aujourd’hui ? Pourquoi eux seraient sombres et vos prochaines rencontres seraient lumineuses ? En termes de collègues, en termes d’hommes, en termes de femmes, en termes de prochaines rencontres… ces prochaines rencontres seraient lumineuses, et ce que vous avez ne le serait pas ? Vous allez changer d’espace comme cela, tout va être plus lumineux ? C’est faux.

Pour connaître l’espace le plus lumineux qui soit vous devez d’abord regarder ce qui est sombre, considérer que ce qui vous semble sombre est plein de lumière. Observez la lumière, trouvez-là, il y en a en chaque être, en chaque personne. Voyez la lumière en ceux-là que vous rejetez. Alors la lumière que vous verrez en ceux que vous acceptez sera d’autant plus brillante et rayonnante sur vous, quand vous aurez compris que tout est lumière. Mais tout passe à travers le propre prisme de vos croyances, le propre prisme de vos émotions. Si vous faites rayonner la lumière depuis, j’allais dire, votre ombre personnelle, alors vous rayonnerez encore plus, et l’éclat que vous verrez en l’autre ne sera que votre reflet, que le reflet de ce que vous émettrez. En celui-là je reconnais mon frère, en celui-là je reconnais ma sœur, je ne me sens pas en conscience d’accord avec lui, je ne me sens pas en conscience d’accord avec elle, je m’oppose en conscience aux actes qu’il a commis, ou qu’elle a commis, Ok. Ok sur ce terme en conscience qui évoque une mentalisation, mais pour autant je reconnais la nature Divine de cet homme, de cette femme, de ce personnage, de cette situation, j’en reconnais la nature Divine, parce que je ne peux pas m’exclure d’une part de moi-même. Je ne peux pas m’exclure et décider de ce qui me plaît ou ne me plaît pas. Encore une fois, Marie l’a évoqué toute à l’heure très sagement, peut-être plus sagement que moi, mais il s’agit vraiment de vous diriger effectivement vers ce qui vous plaît, mais de ne pas rejeter ce qui ne vous plaît pas.

Simplement vous dire que, pendant un certain temps, très temporairement, vous n’arrivez pas à voir la lumière dans cette situation. Mais désirez la voir : « je veux voir la lumière dans cette situation », allez vers ce qui vous plaît, et désirez voir la lumière dans les situations qui ne vous plaisent pas, mais ne les rejetez pas. Tout ce que vous rejetez comme facettes, comme expériences, comme personnes qui vous semblent sombres, toutes ces situations vont réapparaître devant vous, c’est obligatoire dans cette loi. Toutes les facettes que vous aurez délaissées vont imploser en vous, vouloir s’exprimer, et c’est cela aussi le sens de la libération des mémoires, le sens de la libération des énergies, c’est aussi d’utiliser son corps d’émotion, pas simplement de mentaliser le « qu’est-ce que je fais de lui, qu’est-ce que je fais d’elle », mais le vivre ! Le vivre dans le corps, dans l’expression, dans les mouvements. C’est cela la vie, c’est cela l’expression de l’expérience. Ce que je veux dire par là, c’est que vous n’utilisez pas assez votre corps pour comprendre l’autre.

Pensez à quelqu’un que vous n’aimez pas… et puis faites faire des mouvements à votre corps qui correspondraient à cette personne, le mouvement qui apparaît le plus volontiers c’est (geste d’un revers de la main) c’est un mouvement de rejet. Ce n’est pas grave, c’est un mouvement, le corps exprime : « je rejette », « ok très bien, je rejette, je rejette », « ok je rejette » continuez ! « je rejette » encore « je rejette ». A un moment vous verrez que votre corps lui-même va s’arrêter, et qu’au lieu de rejeter il va vouloir embrasser, il va dire « non je prends » « et je l’aime malgré tout cela ».

Là : « je prends et je l’aime malgré tout cela », là le chemin sera fait. Mais cela passe par le corps, tant que vous confiez à votre mental ce pardon, ce n’est qu’un pardon illusoire. Cela passe aussi par le corps, l’acceptation, peu importe le geste qui sera fait. Si vous pensez à quelqu’un que vous aimez vous aurez très vite envie de vouloir embrasser l’expérience, si vous pensez à ce que vous voulez rejeter vous allez penser à rejeter, mais continuez ! Rejetez, rejetez en mémoire, rejetez en conscience, et voyez comment votre corps finit par réagir aujourd’hui. Cela va se calmer, cela va s’arrêter, cela va s’apaiser en vous, et cela va vous porter un message d’amour, un message d’amour profond, un message d’amour vivant, un message d’amour vibrant de l’expérience et de la confiance dans cette information : je suis lui et il est moi.

Essayez cet exercice par le corps, vivez cela. Quand l’énergie sera libérée, appelez ma flamme violette, demandez-lui de purifier ce qui est encore dans l’air autour de vous, appelez-moi à vos côtés.

Je vous remercie de nous avoir écoutés ce soir, tous deux, Marie et moi, dans cette expression de l’unité, dans comment le vivre, dans le comment ne rien rejeter, comment passer au travers d’une expérience, comment la purifier, comment comprendre que vous êtes déjà ce que vous voulez devenir. Nous poursuivrons notre chemin avec vous, nous utiliserons d’autres facettes, d’autres mots, d’autres expériences. Nous parlerons bientôt des énergies dans votre corps qui fluctuent différemment.

Alors à bientôt mes frères, mes sœurs, mes amis.

http://sylvaindidelot.com

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: http://elishean-portesdutemps.com

Rédigé par Jean-Frédéric

Publié dans #Canalisations, #Enseignements des Maîtres Ascensionnés

Repost 0
Commenter cet article