Comment la Nouvelle civilisation Lémurienne fit évoluer la conscience

Publié le 15 Juin 2017

Comment la Nouvelle civilisation Lémurienne fit évoluer la conscience

Drunvalo Melchizédek

Nouvelle civilisation Lémurienne

Les êtres immortels de la Lémurie s’envolèrent de leur patrie et se rendirent sur une petite île au nord du nouveau continent surgi des eaux qu’on appela plus tard l’Atlantide.

Ils restèrent longtemps sur cette petite île du nom de Udal et entreprirent la recréation de leur science spirituelle. Si nous avions voulu les observer, nous n’aurions pas pu savoir ce qu’ils faisaient au juste ; nous aurions sans doute pensé qu’ils avaient pété les plombs.

Quand le temps fut venu, les Naacals de la Lémurie créèrent une représentation du cerveau humain sur la surface de leur île atlantéenne. Ils avaient pour but de faire naître une nouvelle conscience fondée sur ce qu’ils avaient appris en Lémurie, en accord avec les croyances, le cerveau devait venir en premier et le corps en second, afin que la nouvelle conscience atlante puisse émerger.

Avec l’image du cerveau humain tel qu’il a été décrit par THOT dans le livre de Drunvalo, nous pouvons commencer à voir que leurs actions étaient basées sur une connaissance profonde.

Tout d’abord, ils construisirent un mur en plein milieu de l’île, du nord au sud, haut de douze mètres environ et large d’à peu près six mètres, ce qui eut pour effet de séparer chaque côté de l’île. En fait, il fallait littéralement aller dans l’eau pour se rendre d’un côté ou de l’autre d’Udal. En second lieu, ils érigèrent un mur plus petit sur toute la largeur de l’île, à 90 degrés du premier mur, ce qui divisa alors l’île en quatre parties.

La moitié de ces mille initiés de l’école de mystères Naacal s’installa d’un côté d’Udal et l’autre moitié resta de l’autre côté selon sa nature. Cela pourrait vouloir dire que toutes les femmes restèrent d’un côté et tous les hommes de l’autre, mais si je comprends bien, cela ne dépendait pas de leur genre, mais bien plutôt de la manière dont chacun utilisait son cerveau.

De fait, approximativement la moitié de ces initiés formèrent la composante masculine du cerveau alors que les autres devinrent la composante féminine.

Ils passèrent des milliers d’années dans cette configuration physique, jusqu’à ce qu’ils se sentent prêts à faire le pas suivant. Trois individus furent choisis parmi eux pour représenter le corpus callosum, ce corps calleux qui relie les hémisphères droit et gauche du cerveau.

Thomé, le père de Thot, était l’un des trois. Lui et deux autres individus étaient donc les seuls à pouvoir se rendre n’importe où sur Udal. Autrement, les deux côtés de l’île devaient rester complètement séparés l’un de l’autre. C’est alors que ces trois hauts initiés, alignèrent peu à peu leurs énergies, leurs pensées, leurs émotions et tous les autres aspects de leur humanité et devinrent un seul cerveau bien intégré composé non seulement de cellules, mais aussi de trois corps humains.

Le pas suivant consistait à projeter sur la surface du continent atlante la forme de l’arbre de vie.

A cette fin, ils utilisèrent une forme avec douze petit cercles au lieu de dix, mais les onzième et douzième étaient à l’extérieur du continent ; un des cercles était sur Udal et l’autre dans la mer, au sud du continent. Il y avait donc dix composantes sur le continent lui-même, la configuration qui nous est la plus familière.

Quand bien même ce tracé s’étendait sur des milliers de kilomètres à la surface du continent, la projection des lignes fut effectuée avec une précision absolue, à un atome près, aux dires de Thot. Même les sphères (ou petit cercles) de l’arbre de vie furent utilisées pour calculer la taille et la forme des villes de l’Atlantide. Dans son livre Critias, Platon écrit que la ville principale était constituée de trois anneaux de terre séparés par de l’eau.

Il ajoute que la ville était construite de pierres rouges, noires et blanches,. Cette dernière révélation aura plus de sens pour nous lorsque nous regarderons de près la grande pyramide de Gizeh.

Appel aux citoyens de la Lémurie

Soudain, en un seul jour, le cerveau de l’Atlantide, l’école de mystères Naacal, insuffla la vie dans cet arbre de vie qui avait été tracé sur toute la surface du continent atlante. Ceci eut pour effet de créer des vortex d’énergie qui se mirent à tourbillonner en permanence au centre même des cercles composant l’arbre de vie. Une fois ces vortex établis, le cerveau de l’Atlantide lança psychiquement un appel à tous les citoyens de la Lémurie.

Des millions et des millions d’anciens Lémuriens qui, dorénavant, s’étaient réinstallés sur la côte ouest de l’Amérique du Nord et de l’Amérique du Sud et dans bien d’autres endroits sur la planète, se sentirent soudain attirés par ce nouveau continent. Une grande migration commença et les gens ordinaires de l’ancienne Lémurie eurent envie de déménager et d’émigrer en Atlantide.

Ces gens là avaient donc une nature principalement féminine, intuitive et que communiquer intérieurement était pour eux chose facile, même si leur conscience planétaire n’était parvenue qu’à l’âge de douze ans. C’était des enfants et, d’ailleurs, quelques-uns de leurs centres ne fonctionnaient pas.

Globalement, les Lémuriens avaient travaillé avec ces énergies mais ils n’avaient maîtrisé que huit centres sur dix. Ainsi, chaque immigrant Lémurien fut attiré par un des huit centres situés en Atlantide, soit celui qui correspondait le mieux à sa propre nature. Ils s’installèrent tous là et entreprirent la construction des villes.

Les Lémuriens s’étaient donc installés dans seulement huit régions à vortex, les archives des mayas nous rapportent clairement qu’il y avait dix villes principales en Atlantide quand le continent fut détruit ; en fait, vous pouvez vous-même consulter ces archives. Elles sont contenues dans le document Troano, qui se trouve actuellement au British museum, à Londres. On a estimé que ces annales datent d’un moins 3500 ans et elles décrivent en détail l’engloutissement de l’Atlantide. Il s’agit d’un rapport authentique sur le cataclysme, selon Le Plongeon, l’historien français qui l’a traduit, et il serait d’origine maya.

Voilà ce que dit le texte : »En l’an 6 Kan, au onzième Muluc du mois Zak, de terribles tremblements de terre commencèrent et se poursuivirent sans interruption jusqu’au treizième Chin. Le pays des collines de boue, la terre de Mu, fut sacrifié, étant par deux fois soulevé. Il disparut soudain, en une seule nuit, le bassin étant continuellement secoué par les forces volcaniques. Ainsi confinée, la terre fut contrainte à descendre et à monter plusieurs fois et en divers endroits. Finalement, la surface céda et dix pays furent déchiquetés et dispersés, incapable de résister aux forces des convulsions. Il s’enfoncèrent sous la mer, entraînant avec eux leurs 64 millions d’habitants ».

Les dix pays mentionnés ici sont les dix points ou cercles sur l’arbre de vie.

Quand vous voyez ce document de pierre, il montre une ville très sophistiquée avec tout autour des volcans qui éclatent, des pyramides et autres bâtiments qui s’écroulent, des gens qui prennent des bateaux et tentent d’échapper au cataclysme en ramant. Tout cela est décrit en langue maya avec, pour appuyer le récit, des images sculptée.Cette nouvelle civilisation lémurienne se développait très bien ; tout se passait à merveille. Mais la plus grande partie du continent finit quand même par sombrer.

Environ mille ans avant qu’il ne disparaisse sous les flots, deux personnes vivaient là qui avaient pour nom : AIY et TAYE.

Ce couple observa quelque chose que personne n’avait jamais remarqué auparavant, du moins au cours de notre présent cycle d’évolution. Ils découvrirent que si un couple fait l’amour et respire d’une certaine manière, il obtient certains résultats lorsqu’il a un enfant.

En effet, grâce à la pratique de ce genre de conception, les trois êtres humains impliqués – la mère, le père et l’enfant – deviennent immortels. Autrement dit, en ayant un bébé d’une certaine manière, l’expérience nous transforme pour toujours.

AIY et TAYE soupçonnaient qu’ils étaient devenus immortels, à cause de cette expérience.

Alors que le temps passait et que tout le monde finissait par mourir autour d’eaux, ils restaient toujours en vie et les gens prirent petit à petit conscience que ces deux-là avaient quelque chose de spécial.

En définitive, AIY et TAYE instaurèrent une école. Autant que l’on sache, ce fut la première école de mystères établie sur terre durant ce cycle. Ils l’appelèrent l’école de mystères Naacal ou Naakal, où ils essayaient simplement d’enseigner comment faire ce genre de choses que nous appelons la résurrection ou l’ascension par le tantrisme.

Tantra est un autre mot hindou pour désigner le yoga ; c’est l’union avec Dieu par des pratiques sexuelles. Enfin, disons qu’ils firent cela et se mirent ensuite à l’enseigner aux gens.

Avant que la Lémurie s’enfonce sous la mer, il savaient instruit approximativement mille personnes, ce qui signifie que 333 familles de trois personnes chacune étaient aptes à comprendre ce qu’elles faisaient et à le démontrer. Les couples étaient capables de faire l’amour de cette manière inhabituelle. En fait, il s ne se touchaient pas. Ils n’avaient même pas besoin d’être dans la même pièce. Il s’agissait de faire l’amour de manière interdimensionnelle. Ils enseignèrent à d’autres comment faire et parvinrent au point où en quelques milliers d’années, la race tout entière aurait pu se hisser jusqu’à un nouvel état de conscience.

Mais Dieu dit non, évidemment, car ce n’était pas le bon moment. Ils avaient tout juste commencé quand la Lémurie menaça de s’abîmer sous les flots. La Lémurie, comme dit précédemment, était féminine et les lémuriens étaient très intuitifs et psychiques. Ils surent longtemps à l’avance que leur continent allait couler. Ils le savaient avec une certitude absolue ; ce n’est même pas la peine d’en parler. Par conséquent, ils se préparèrent longtemps d’avance. Ils retirèrent tous leurs objets sacrés et les réinstallèrent au lac Titicaca, au mont Shasta et dans d’autres endroits encore.

Même le grand disque d’or de la Lémurie fut retiré des lieux. Tout ce qui avait de la valeur fut envoyé à l’étranger, et les Lémuriens se préparèrent à la fin. Quand la Lémurie finit par sombrer complètement dans la mer, il n’y avait pour ainsi dire plus personne sur les îles. Différents groupes s’étaient réintégrés, soit dans la région du lace Titicaca, soit en Amérique centrale, particulièrement au Mexique, et même plus au nord, dans la région du mont Shasta.

La Lémurie coule et l’Atlantide apparaît : Selon les paroles de Thot, la disparition de la Lémurie et l’apparition de l’Atlantide surviennent en même temps, au cours d’un autre déplacement de l’axe de la Terre.

La Lémurie s’enfonça sous la mer, alors que ce qu’on appellerait plus tard l’Atlantide s’éleva au-dessus de l’océan. L’Atlantide était un vaste continent, tel que nous le montrons. La partie sud-est des Etats-Unis n’existait pas encore ; la Floride, la Louisiane, l’Alabama, la Géorgie, la Caroline du Sud, la Caroline du Nord et certaines parties du Texas étaient encore sous l’eau. Je ne sais pas si l’Atlantide était immense ou non, mais c’était certainement un continent de bonne taille entouré de neuf îles ; île au nord, une à l’est, une au sud et six à l’ouest, qui s’étendaient jusqu’à Key West, en Floride.

Extrait de l’Ancien secret de la Fleur de Vie – Tome 1 – de Drunvalo Melchizédek

http://francesca1.unblog.fr/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: http://elishean-portesdutemps.com

Rédigé par Jean-Frédéric

Publié dans #Enseignements Divins

Repost 0
Commenter cet article