Les Nadis et les liens entre le corps et les centres d’énergies

Publié le 7 Novembre 2016

Les Nadis et les liens entre le corps et les centres d’énergies

LES NADIS

Nadi signifie vibration, mouvement. Les nadis sont des conduits astraux ou méridiens par lesquels circule l’énergie vitale dans le corps astral. Il en existe 72 000, dont les plus importants sont Sushumna, Ida et Pingala.
Le nadi Sushumna ( le feu cosmique ) correspond à la moelle épinière dans le corps physique et c’est par lui que monte la Kundalini – c’est-à-dire l’énergie spirituelle latente, ou puissance divine – sous la forme d’un serpent lové. La Kundalini, qui est en chaque individu, peut être éveillée ou animée par des exercices de respiration, par l’évolution de la conscience, ou par diverses techniques énergétiques (Reiki, Qi Gong, Yoga…).
Le nadi ida se caractérise par une énergie lunaire, calmante et rafraîchissante. Le point de départ de ce canal se trouve à gauche du 1er chakra et son aboutissement prend fin dans la narine gauche .
Le nadi pingala est le véhicule de l’énergie solaire pleine d’ardeur et d’élan. Le point de départ de ce canal se situe à droite du 1er chakra pour aboutir au dessus de la narine droite. Les nadis Ida et Pingala s’entrecroisent tout en cheminant le long de la colonne et leur points de croisement correspondent aux chakras. C’est à l’intersection de 21 nadis que se forme un chakra principal et l’intersection de 14 nadis forme un chakra secondaire.
La purification des nadis est essentielle puisqu’elle assure la circulation du prana. En effet, tout blocage de l’énergie vitale dans les conduits astraux, ou méridiens, peut se traduire par des maladies organiques et mentales. Aussi les exercices de yoga oeuvrent, de la même manière que l’acupuncture, dans le sens de la purification et du renforcement des nadis. Les pranayamas, techniques respiratoires du yoga, aident à la circulation et à l’équilibre de l’énergie.
Les NADIS sont donc des conduits existant par milliers, qui pénètrent et entourent le corps telle une toile d’araignée. Ils sont de constitution semblable à de fins faisceaux de rayons lumineux, ayant pour fonction de transporter les énergies (PRANA) dans les différents corps constituant le mécanisme humain, et assurant, de ce fait, son entretien, sa sensibilité générale, son mouvement, bref sa Vie.
ous les NADIS ont leur origine dans le « KANDA » ou bulbe, situé entre les CHAKRAS SWADISTHANA et MANIPURA, sous le nombril.

Nous ne citerons que trois NADIS principaux :

– le NADI CENTRAL SUSHUMNA , situé à l’intérieur de l’épine dorsale: il permet la relation des chakras entre eux; il part du coccyx pour aboutir dans la cavité cervicale au « trou de Brahma » (CHAKRA BRAHMARANDRA).
Sushumna est neutre et transporte du pur AKASHA : c’est l’axe de Vie et de Sensibilité.
Sushumna correspond au plan spirituel: tous les Chakras de l’axe vertébral sont accrochés à lui et sont alimentés par lui (les Lotus ou Joyaux sont littéralement « fichés » à l’intérieur de sushumnâ et seul leur rayonnement émerge à la surface de la peau, formant les chakras éthériques).

– le NADI IDA : il part de la narine gauche pour aboutir à la base de l’Epine dorsale du côté droit (dans la région du périné), transportant du PRANA LUNAIRE et ascendant (PRANA).
IDA est le canal de la FORCE PSYCHIQUE.

– Le NADI PINGALA : il part de la narine droite pour aboutir à la base de l’Epine dorsale du côté gauche (dans la région du périnée) transportant du PRANA SOLAIRE et descendant (APANA), PINGALA est le CANAL de la FORCE PHYSIQUE.

Ces deux NADI latéraux entourent donc SUSHUMNA et s’entrecroisent en particulier au niveau de chacun des trois CHAKRAS principaux ou se trouvent les NOEUDS que l’énergie doit percer durant son ascension. Ils sont situés sur le trajet de l’épine dorsale et de la tête et représentent la contrepartie subtile des ganglions du système nerveux sympathique.

Le prana relie l’homme au cosmos; c’est la substance subtile qui existe au sein de chaque chose et qui pénètre en lui principalement par les souffles et secondairement par l’alimentation. Il voyage donc le long des NADI, qui le conduisent : dans les CHAKRAS qu’il va vivifier, dans les organes des sens qu’il va alimenter (chacun d’eux ayant un nadi le reliant au cerveau et au corps subtil avec lequel il est en rapport).

Cette pénétration dans les corps subtils se fait par les deux narines pour IDA et PINGALA la cavité cervicale pour SUSHUMNA.
Ces énergies pénètrent ainsi à flot dans l’homme, alimentant d’abord les 2 chakras de la tête, puis voyage le long des canaux subtils, de haut en bas et de bas en haut, et alimentant à leur tour les chakras situés sur le trajet de l’Epine dorsale ainsi que les chakras relais qui actionnent les organes principaux du corps en entier En temps habituel, l’énergie POLARISEEemprunte les deux voies latérales IDA et PINGALA qui chacune transporte un PRANA différemment polarisé: négatif à GAUCHE (IDA) et positif à DROITE (PINGALA).

IDA et PINGALA ne communiquent pas entre eux mais lorsqu’ils se neutralisent dans le CHAKRA-RACINE MULADHARA, l’énergie ne pouvant plus alors circuler dans les voies latérales, elle va devoir obligatoirementemprunter la voie médiane de SUSHUMNA…et ce sera le long du trajet de SUSHUMNA que les FEUX de KUNDALINI vont monter et descendre lorsque l’adepte atteindra un certain degré de pureté et d’éveil; ces 3 NADI majeurs devront donc être « nettoyés » des résidus Karmiques avant que le courant Akashique de SUSHUMNA puisse servir de canal à la Vie dans sa totalité, accueillant aussi bien l’afflux de Vie Spirituelle descendante que la Vie déjà existante et statique.

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: http://elishean-portesdutemps.com

Rédigé par Jean-Frédéric

Publié dans #Enseignements, #Enseignements des Maîtres Ascensionnés

Repost 0
Commenter cet article